top of page

Ho’oponopono

Hoʻoponopono (ho-o-pono-pono, parfois traduit en « remettre les choses en ordre », « rétablir l'équilibre ») est une tradition sociale et spirituelle de repentir et de réconciliation des anciens Hawaïens. Des coutumes identiques de thérapie familiale se retrouvent aussi dans toute la région de l'océan Pacifique.

Le hoʻoponopono traditionnel était dirigé par un ou une kahuna lāʻau lapaʻau1 (prêtre guérisseur) pour guérir les maladies physiques ou psychiques au sein des groupes familiaux.

La plupart des versions modernes sont conçues de telle façon que chacun puisse le faire seul.

En voici, une version...

Goethe affirmait que « Tout ce qui se passe n’est que symbole » ce qui revient à dire que « l’extérieur » envoie des signaux pour indiquer le chemin à suivre (ou à ne pas…), les conduites à adopter (ou à ne pas…) et aussi les parts d’ombre qui sont en nous et qu’il convient de mettre en lumière… Ce qui revient au même avec le concept des « synchronicités » développé par Jung.

Cependant la nature ce cet « extérieur » n’est jamais précisé. Selon notre croyance, nous pouvons y voir la Dieu, la vie, l’Univers, etc.

Ho’oponopono va donner, lui, une réponse un tout petit peu différente.

Pour Ho’oponopono comme nous sommes tous créateurs de tout ce qui nous arrive dans notre vie, donc, nous, ou plus précisément notre être profond, nous envoyons des signes à notre conscient dans le but de lui faire comprendre conscience de certains problèmes dont nous porteurs à notre insu (inconscient) comme des mémoires ou croyances erronées.

Pour Ho’oponopono « l’extérieur » est davantage que notre miroir, puisqu’il est notre création. Notre création consciente et surtout inconsciente.

Ainsi chacun crée sa propre réalité, c’est-à-dire qu’il crée l’univers dans lequel il vit.

De ce fait, les synchronicités, les hasards, coïncidences sont tout simplement notre propre création.

Aussi, si nous voulons recouvrer santé, changer de vie, etc. ne pas chercher la solution à l’extérieur… mais au contraire à l’intérieur de nous-même.

Certains physiciens ou astrophysiciens vont encore plus loin en avançant que ce serait notre seule pensée qui formerait l’univers dans lequel nous vivons !

De comprendre, de savoir tout cela n’est pas toujours pas facile à accepter car cela signifie d’être les seuls et uniques créateurs de toutes les situations que nous vivons… Surtout qu’avec l’idée de création vient l’idée de responsabilité… pas agréable à assumer, n’est-ce pas ?

« Etre à 100% responsable est un chemin difficile à suivre, parce que l’intellect est très insistant. Quand quelque chose nous arrive, un problème apparait, le mental chercher toujours quelqu’un ou quelque chose à accuser. Nous continuons à chercher en dehors l’origine de nos problèmes. Nous ne percevons pas que l’origine est toujours en nous » disait le Dr Len

Les bases d’Ho’oponopono

  • Intégrer que nous sommes créateurs à 100% (pas à 99.99% à 100% !!!). Personne d’autre que nous est responsable de notre situation. Nous ne sommes donc plus les victimes. Nous sommes les créateurs donc les responsables.

  • Nous créons notre réalité avec nos pensées et cela de manière permanente et inconsciente majoritairement.

  • Nos pensées erronées créent une réalité désagréable.

  • Nos pensées irréprochables créent une réalité harmonieuse faite d’amour, de joie et de compassion.

  • Si nous corrigeons nos pensées erronées (ou fausses croyances), nous changeons notre univers.

En pratique comment faire ?

Lorsqu’un événement négatif se produit, il convient d’abord de se rappeler que nous sommes créateurs à 100% et que les autres n’y sont pour rien.

La notion de plus être victime est essentielle car elle permet de reprendre le contrôle de notre vie.

Nous commençons par :

  • Accepter l’entière responsabilité des évènements (pas toujours simple à faire… c’est vrai J )

  • Ne pas être dans le raisonnement, ne pas être dans l’analyse.

  • Laisser faire les choses, ne pas vouloir contrôler, lâcher !

Lors de la survenue de l’événement désagréable, la technique consiste :

  • A se rappeler que nous sommes créateurs à 100% et non pas la victime.

  • A dire et répéter la phrase « Merci, pardon, désolé, je t’aime » ce qui signifie :

  • Merci à la vie de m’avoir montré cette mémoire erronée que j’avais en moi et dont je n’avais pas conscience et aussi merci de m’aider à l’effacer.

  • Désolé d’être le créateur de cet événement déplaisant.

  • J’en demande pardon aux autres, à la vie et à moi-même.

  • Je t’’aime. J’aime la vie. J’envoie de l’amour à cette pensée erronée et je demande à ce qu’elle soit effacée. Cet amour va libérer l’énergie bloquée par la mémoire erronée (égrégore).Celle-ci se remettant à circuler apporte à nouveau équilibre et harmonie.

On pourrait tout aussi bien dire « je m’aime » car Ho’oponopono est aussi le développement de l’amour de soi.

Ho’oponopono utilise l’énergie de l’amour pour nous guérir et pour changer une situation désagréable.

Il est conseillé de le pratiquer sans attendre de résultat particulier, ni le faire pour obtenir quelque chose en particulier, il convient de le faire pour effacer une mémoire erronée.

Il s’agit surtout d’une philosophie, d’un chemin de vie et non une thérapie physique ou psychique.

Et après ?

Ho’oponopono permet un grand nettoyage de nos mémoires erronées, ce qui va tout remettre en ordre et harmonie dans notre vie.

Avec Ho’oponopono nous cessons d’être des créateurs inconscients de notre vie. Nous devenons des créateurs conscients, nous permettant de favoriser les situations agréables pour nous grâce à la loi de la résonance sur laquelle je reviendrai.

Voilà ce que j’ai pu glaner ici ou là sur la méthode Ho’oponopono (Sources diverses sur le net, interviews du Dr Len et Luc Bodin sur Youtube)

Ho’oponopono :

Merci

Pardon

Désolé je m’aime

Je t’aime

Mots-clés :

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page