top of page

"Les acouphènes"

L’un des bonheurs d’avoir fait profession, dans tout son sens, de l’Aide est d’avoir l’honneur de rencontrer l’intelligence du cœur. Le samedi 04 juin dernier fut l’un de ces jours bénis. Un rendez-vous avait été pris par un jeune quadragénaire pour des problèmes d’acouphènes et de début de surdité non expliqués médicalement. Nous nous installons dans une discussion pour comprendre ce qui le pousse à troubler son écoute d’un côté et à l’arrêter de l’autre. Je lui demande quand et depuis combien de temps ce phénomène se manifeste et aussi comment il se manifeste. Il m’explique qu’il le sent arriver par une sorte de pression qui monte jusqu’à faire des chuintements dans son oreille. « Une sorte de pression » … Dans le langage du corps, l’acouphène avertit celui qui en souffre que, s’il affronte les situations de la vie avec courage et détermination, il le fait avec trop d’obstination et à son propre détriment. C’est qu’il a tendance à ne pas s’écouter celui-là et s’oblige à supporter ce qu’il ne veut pas ! L’acouphène est généralement la conséquence d’une grosse pression que l’on se met et peut aussi survenir après un choc émotionnel nié ou non réglé ou encore pour masquer ce qui ne doit ou ne veut pas être entendu. La surdité est une manière encore plus radicale de s’isoler mais aussi est une façon qu’a le corps pour alerter celui qui en souffre qu’il voudrait mieux savoir parler qu’il ne sait écouter. Celui que j’ai rencontré samedi dernier est un homme d’une grande beauté intérieure, d’une sensibilité vraie et au cœur honnête. Il n’est pas enfermé dans le déni. Les mots ayant été mis sur les maux… l’origine et la cause débusquées. Je décide, avec son consentement, de ne pas attendre que les graines plantées germent et de faire sauter tous les verrous qu’il s’est imposé.

C'est à dire procéder à un soin énergétique de Libération et de Guérison. Cela peut être émotionnellement très douloureux pour celui qui le reçoit car alors je fais appel à l'Archange Mikael qui par Son Glaive tranche tout ce qui est mort et tourne sans ménagement vers ce qui est Vie. Que de larmes… Que de sanglots… Que de larmes… Que de sanglots… Son cœur était si gros… et pas que de lourdeurs de cette incarnation ! Il a eu plusieurs visions pendant cette libération. Une vision de ce qui était mort et qui a été tranché. Une vision de ce qui est vie et qu’il a négligé. Tout cela l’a fait beaucoup pleurer. Des larmes de délivrances, de naissance. Et en image finale, il a vu la bague que je portais tournoyer devant ses yeux. Je portais une bague berbère surmontée d’une pierre, un onyx. Par curiosité, j’ai été regarder les propriétés de l’onyx et voici, entre autres : « On lui prête aussi des vertus pour guérir des traumatismes anciens, physiques ou psychiques, affectant encore la vie présente. (…) Il pourrait aussi faciliter le rééquilibrage de l’oreille interne et lutter contre les acouphènes. » Rigolo, non !?! J’ai reçu un SMS de ce monsieur le lendemain matin, il se sent super bien et il n’y a plus de bruits parasites dans les oreilles… Chouette :-) !

La bague en question

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page