top of page

La déchirure

Je reçois une jeune femme qui vient me rencontrer pour une phobie particulière, la phobie « des vêtements déchirés ».

Depuis qu’elle est toute petite, elle ne supporte pas que l’on déchire, que l’on déchire un vêtement ou du papier peu importe.

Et maintenant, ce geste provoque chez elle des malaises, ce geste l’angoisse au plus haut point.

La vue ou même l’éventualité d’être confrontée à un accroc l’indispose fortement au point de la paralyser dans ses actions.

Cela peut paraître pas grand-chose pour quelques-uns mais pour elle, maintenant devenue jeune maman, cette phobie devient très handicapante.

Je l’écoute attentivement et l’observe en profondeur et alors, je lui pose la question : « Comment est arrivée votre venue au monde ? »

Elle m’explique alors que sa maman du fait de son métier et de son agenda très chargé avait planifié son accouchement, programmé son arrivée dans ce monde avec trois semaines d’avance…

La déchirure !!!

Vous comprenez ?!

Le petit bébé qu’elle était n’était pas tout à fait prêt à faire face à ce monde.

Il lui restait encore trois petites semaines…

Ceci mit en mots lui fait un grand bien, elle comprend.

Je suis ravie de cette mise en lumière et lui propose d’aller un peu plus en profondeur encore, de s’installer confortablement, de s’allonger sur les tapis… d’aller en elle, d’aller parler à ses cellules, à son corps, de lui expliquer combien elle comprend son traumatisme et qu’aujourd’hui c’est fini qu’elle a compris son message de souffrance, de dire à tout son organisme combien elle le remercie et combien elle l’aime.

Elle s’installe à son aise, ferme les yeux… Je l’accompagne dans sa détente puis la laisse délivrer son message d’amour…

Soudain, elle dit d’une voix très angoissée : « Oh j’ai très mal dans la mâchoire et mes oreilles sont bouchées et bourdonnent »

Très calmement, je lui demande alors : « Demandez pardon… excusez-vous… »

Elle ne comprend pas : « Demandez pardon à qui ? »

Toujours de cette voix sereine que j’ai en consultation « Auprès de vous, de votre corps que vous n’aviez pas bien écouté, compris ».

Elle s’exécute sans vraiment comprendre cette fois… et le miracle s’opère ! Rire !

Elle a ressenti une grande libération, comme une grande respiration intérieure qui partait du bas de son corps vers le haut, son visage en était tout transformé… il était lumineux mais lumineux !

Oh que j’aime voir cela ! C’est ma drogue… Rire !!!

Parions que sa phobie ait disparu et que son petit bout va pouvoir courir dans tous les sens et comme tous les enfants revenir avec un morceau de vêtement en moins sans que sa maman en perde son beau sourire.

:-)

Cette consultation s’inscrit dans le cadre de la psycho-énergie et ce que nous avons fait ensemble, ce jour-là, est un nettoyage de la mémoire cellulaire.

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page